Proche et Moyen Orient 2018

Le fichier

Proche et Moyen Orient 2018.odt


test en téléchargement car les fichiers .odt ne sont pas pris en charge par le forum


Sharing is caring, show love and share the thread with your friends.


lili replied
1 Year

PUISSANCES ET TENSIONS DANS LE MONDE DE LA FIN DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE A NOS JOURS

Un foyer de conflit

Le Proche et le Moyen Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale.

Le PO et le MO st des territoires se situant en partie en Asie, en Afrique et aussi en Europe. L’expression « Moyen-Orient »  s’est imposée depuis un siècle sous l’influence des Anglo-Saxons, notamment à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Géographiquement, le Moyen-Orient se définit comme l’ensemble des pays de l’Asie de l’Ouest et du Sud-Ouest, de la Turquie à l’Iran, voire l’Afghanistan, et du Sud du Caucase à la péninsule Arabique, ensemble qui comprend en outre l’Égypte. Le Proche-Orient » désigne traditionnellement les régions de l’Est du bassin méditerranéen, le Liban, la Syrie, la Jordanie , Israël et les territoires palestiniens.

Cette région est divisée au niveau religieux, culturel et représente un enjeu stratégique du fait de la présence de nombreuses ressources. C'est un espace très instable où les conflits, des rapports de force se multiplient depuis la WW1 . Les acteurs, les raisons sont variés et les impacts ont des csq mondiales.

Problématique:

Quels facteurs font de cette région un foyer de conflits aux nombreuses résonnances?


Plan:

I UNE REGION QUI CUMULE DE NOMBREUX ET FORTS ENJEUX

1-Une position stratégique qui attise les convoitises.


*la position de carrefour de la région.

 Historiquement, le Proche et Moyen-Orient est une zone de passage mettant en contact l’Europe, L'Afrique et l’Asie, suscitant l’intérêt et les appétits des puissances extérieures depuis le XIXe siècle.

+2 espaces maritimes et détroits


*crise de suez révèle l'importance stratégique du PO

Nasser est le leader du panarabisme. Le 26 juillet 56 il nationalise la compagnie du canal de suez/

Buts: construire l'inde éco du 1/3 monde: nationalisme arabe

csq: tensions avec fr et GB

intervention EU/URSS: résolution; affirmation de ces 2 puissance au MO




2-Un espace d'une grande complexité.


*mosaique de peuples: 5

 perses

 turc

 arabe

juif

kurde

*mosaique de religions: +lieux saints( Jérusalem ( conflit israélo-palestinien); Arabie Saoudite, La Mecque et Médine)

-opposition

chiisme : Irak, Iran, Afgha

sunnisme : majoritaire ; Egypte, Arabie Saoudite, Turquie, Liban, syrie

 ( gu Iran/Irak)

-Chrétiens

copte

maronite



Durant leur présence, les Fr et les Brit se st appuyés sur ces minorités. Ainsi la France a séparé le Liban de la Syrie.




3-Une région aux ressources convoitées.


*Depuis la découverte des premiers gisements en Perse en 1908, son contrôle est devenu un enjeu majeur pour les grandes puissances

les + importantes réserves mondiales de pétrole( 60%), gaz (40%)

enjeux de contrôle pour les grdes puissances et d'équilibre des puissances à l'échelle régionale et internationale.

Ds les années 50, les majors US exploitent suite aux accords de Quincy. La décolonisation et l'émergence du tiers monde entraînent rejet des étrangers

puis la création de l'OPEP;&


Des guerres sont révélatrices des enjeux et tensions internationales p268/269


-Koweït/Irak




*pression exercée sur eau: démographie et activités éco

Dans une région aride qui connaît une croissance démographique forte,

l’eau est une ressource essentielle et disputée. Seules les pétromonarchies

(monarchies ayant fondé leur développement économique sur la vente des

hydrocarbures) se paient de luxe d’en produire en dessalant l’eau de mer. La

région est traversée par de grands fleuves comme le Nil, le Tigre ou l’Euphrate ( Irak/Turquie/Syrie)

mais le partage de l’eau entre les usagers et les Etats est source de tensions.

Entre Israël et ses voisins à propos du partage de l’eau du Jourdain.




II UNE HISTOIRE POLITIQUE ET DIPLOMATIQUE COMPLEXE ENTRE RIVALITES REGIONALES ET INTERNATIONALES

1-Un espace sous l'influence des grandes puissances.


a-Années 20-30/48: France, RU 1p268


*Suite à la WW1 L'empire ottoman est démantelé. Le traité de Sèvres donne naissance à un nouvel Etat, la Turquie mais une partie de son territoire est laissée à la Grèce, à l'Arménie et aux Kurdes.

 De plus la SDN attribue des mandats, administration de territoire par pays étrangers afin d'y apporter l'indépendance .

-l a France et la Grande-Bretagne : rivalités pour le contrôle de la région


-Syrie et Liban: mandats français p265

-Irak, Chypre, Transjordanie : GB

Mais la Turquie refuse cette division. Mustapha Kémal réalise la conquète des territoires G , A et K .Un accord est signé avec la F et la GB. La Turquie indépendante en 1923 devient une république moderne.


*La F et le RU st présents ds tout le PO et MO ce qui va à l'encontre du projet panarabisme ( rassemblement des arabes ds un Etat). Ainsi des révoltes ont lieu ds les années 20 en Syrie, en Egypte et l'islamisme se développe : FM en 1928.


La montée des tensions est vive en Palestine. Des vagues d'immigrations juives, les alyas ont lieu. Le sionisme incite les juifs à s'y rendre et à fonder des kibboutz. La déclaration Balfour reconnait le sionisme. La croissance du foyer national juif s'accélère avec l'arrivée au pvoir d'Hitler.

En 1936, en 1939: heurts, révoltes arabes ctre implantation juive. 2-3/p276+p277





b- Un enjeu de la GF: 1948 ( Israel)/1991 2p263


Après gu: fin présence européenne: F se retire du Liban, de la Syrie

La GB de la Palestine

La guerre froide débute ds cette région dés 1947. Les EU et l'Urss vont rechercher des alliances.

- qui avec qui ? Les EU donnent des aides financières à la Turquie, à l'Iran.

Les Etats, malgré la tentation du panarabisme ( mvt po pr réaliser l'unité de tous les Arabes) vont adhérer aux blocs

 URSS ( Egypte, Syrie, Irak),

 EU ( Jordanie, Iran, Koweit, Israël, Arabie Saoudite).

Mais alliances non figées:

Iran ctre Eu en 79

Egypte, Irak vers EU vers 1980


-des traités : Un exemple : pacte de Bagdad ( Irak)en 1955; alliance diplomatique et militaire


-Durant les années de la GF, cette région a été marquée par des conflits.

 Afgha/ L'Urss s'oppose aux moudjahidines ( ctre presence soviet) armés par la CIA par les EU


Ces oppositions ont favorisé la montée de l'islamisme



c-Depuis 91 et la fin de la GF jusqu'en 2001 ( attentats)


• La disparition de l’URSS laisse, pour un temps, les Etats-Unis libres d’intervenir au

Proche et au Moyen-Orient. Ils jouent pleinement leur rôle de « gendarmes du monde »

(rôle dans lequel les Etats-Unis interviennent dans toutes les crises internationales afin

de les réguler) ds le cadre d'une politique multilatérale.

La guerre du Golfe (1990-1991) est un bon exemple. En 1990, l’Irak

envahit le Koweït pour s’approprier ses réserves pétrolières et afin de disposer d’une

ouverture plus large sur le Golfe persique. Après deux ultimatums adressés par l’ONU,

l’Irak est attaquée en janvier 1991 par une coalition internationale, dont les trois quarts

des troupes et du matériel proviennent de l’armée américaine. L’opération « Tempête du

désert » s’achève en mars 1991 par une cuisante défaite des troupes irakiennes.









2-Des tensions régionales

Pourquoi ?

*l'instabilité des frontières: issues du découpage colonial


L’instabilité des frontières, issues d’un découpage colonial souvent effectué sans tenir compte les réalités humaines, économiques ou historiques


EX: l’Irak face au Koweit (émirat indépendant en 1961, mais issu du démembrement d’une ancienne province ottomane dont le centre était la ville irakienne de Bassorah).

Gu civile au Liban: Etat fondé par la france ( artificiel)


*fragilité de la notion d'Etat. traditions démo non respectées


 La plupart des Etats demeurent jusqu’à aujourd’hui marqués par l’absence de réelle tradition démocratique.


( originalité : la Turquie ( Mustapha Kemal), seul État ayant échappé à la domination directe des Européens, héritier de l’empire ottoman, s’est lancée dès les années vingt dans une politique volontariste de modernisation et de laïcisation ; longtemps de nature autoritaire, le pouvoir a connu une évolution démocratique mais de nos jours régime présidé par Erdogan ( tentative de coup d'Etat en 2016 : 50000 arrestations, 100000 révocation)



Donc: Printemps arabe en 2011 : soulèvements populaires en Egypte,en Syrie, en Jordanie.

P? revendications éco, sociales mais aussi po


3 cas

Démocratisation Egypte , Moubarak évincé mais troubles . Le président islamiste Morsi renvervé par armée en 2013

Réformes: Jordanie

répression: Syrie, Bachar El Assad : gu ctre opposants.


*Des rivalités entre Etats: lutte d'influence dans la région


 Depuis la décolonisation, les principaux États du Proche et Moyen Orient se livrent une lutte d’influence dans la région, qui peut prendre la forme de nationalismes actifs.

Un exemple :

Irak dominé par SH: arabisme laïc

Iran par Khomeyni (chiisme). Il a renversé le Shah roi pro occidental

gu Irak-Iran 1980-1988

Irak soutenu par puissance occi

Cette guerre met en évidence les tensions liées à la présence de différents familles religieuses, sunnites/chiites.













3-Les conflits autour de la création et de l'existence d'Israël


un conflit régional qui s'internationalise

a-les gu israélo arabes

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale la Shoah fait progresser les revendications sionistes. Mais les Britanniques veulent ménager les Arabes:5p277

-Exodus interdit d'accoster en Palestine

-décident de mettre un terme au mandat et s'en remet à l'ONU.

Le plan de partage est refusé par les Arabes Le 14 mai 1948, Ben Gourion proclame la naissance de l'Etat d'Israel. 6P277. Des guerres vt se succéder.

-Prem guerre israélo-arabe: frontières modifiées, 800000 réfugiés palestiniens vers Gaza, la Cisjordanie et le Liban.

-1967: gu des six jours: Egypte, Syrie, Jordanie 1p278

Israel occupe Gloan+Cisjordanie+bande de Gaza+Sinaï et débute la coloniation. La résolution 242 prévoit la reconnaissance d'IS en échange de l'évacuation des territoires occupés

-1973 gu du Kippour, Egypte Syrie mais échec

Les pays arabes de l'OPEP décident d'augmenter les prix du pétrole en échange des territoires occupés.

3p279

A la f in des années 70 des espoirs de paix s font ressentir.

Contexte: Division entre pays arabes, fin du panarabisme

-1978: Is et Egypte signent accords de camp David qui doit servir au traité de paix de 1979. Egypte est accusé de tahison par pays arabes. 3P285 Elle st exclue de la ligue arabe :

Sadate est assassiné.

Les espoirs de paix s'effacent avec reprise des tensions.nEn 1982, nouvelle guerre au Liban menée par Is , opération “paix en Galilée”


b-conflit israélo/palestinien

A partir des années 1970, les guerres se recentrent sur une opposition entre Israéliens

et Palestiniens. Les défaites des pays arabes contre Israël encouragent le développement

d’un nationalisme palestinien, incarné par l’Organisation de Libération de la Palestine et

son chef Yasser Arafat. Ils exigent le retour des réfugiés, la libération des territoires

occupés (En 1967, la conquête de la Cisjordanie et de Gaza fait que 1,5M Palestiniens st ss la domination de l 'Etat hébreux) , l’unité de la Palestine et refusent de reconnaître Israël.

 L’OLP pratique la guérilla et le terrorisme ( Jo de Münich en 1972) . La

présence des réfugiés palestiniens en Jordanie, au Liban participe à la déstabilisation de la

région : en 1970, la Jordanie chasse les combattants de l’OLP (« septembre noir ») en

faisant des milliers de morts.

 En 1975, au Liban, les milices chrétiennes affrontent les combattants de l’OLP, ce qui déclenche une guerre civile de quinze ans dans ce pays. En

1987, éclate la première intifada : c’est un soulèvement des Palestiniens de la bande de

Gaza et de la Cisjordanie contre l’armée israélienne. Au début des années 1990, les

relations entre Israël et l’OLP se détendent . Arafat n'a plus le soutient de l'URSS, charte de l'OLP caduque.En 1993, les accords d’Oslo sont signésentre Yasser Arafat et Yitzhak Rabin, le premier ministre israélien : ils prévoient la miseen place d’une Autorité palestinienne (qui n’a pas le statut d’Etat) possédant des pouvoirs en matière d’éducation, de santé et de police sur la bande de Gaza et une partiede la Cisjordanie. Mais depuis le milieu des années 1990, le processus de paix est

bloqué par la montée des tensions dans les deux camps :

- du côté israélien, Yitzhak Rabin est assassiné par un fanatique juif en 1995 et la droite israélienne est revenue au pouvoir en 1996 (elle n’est pas favorable au dialogue avec les Palestiniens, poursuit la colonisation et a construit une« barrière de séparation »

- du côté palestinien, une seconde intifada a éclaté en 2002, des attentats suicides sont perpétrés par des Palestiniens radicaux et la bande de Gaza est tenue depuis 2006 par le Hamas (mouvement islamiste fondé en 1987).Elle s'explique par fondation de colonies juives, conditions de vie ds camps de réfugiés et chomage. Le Hamas, le Hezbollah engagent la lutte armée mais st rivaux


En 2006, IS intervient au Liban afin de réduire le Hez. Et en 2009 afin de faire cesser les tirs de roquettes.


 L’hostilité des opinions publiques des États de la région à la normalisation des relations avec Israël nuit à aux espoirs de paix. Il en est de même de la permanence du soutien américain à l’État hébreu, en dépit de divergences parfois notables . Ainsi en 2011, la demande à l'ONU de reconnaissance de l'Etat palestinien a suscité des protestations d'IS et des EU. 5p281

2012: etat observateur: majorité à l'ONU, EU et Israel contre.

Reconnu pr 136 Etats sur 193

De nos jour, situation toujours problématique. Trump a proposé un plan de paix mais rejeté par Palestiniens.







III LA MONTEE DE L'ISLAM POLITIQUE

1-Naissance et émergence de l'islamisme politique

Islamisme: L’islamisme est une idéologie qui part du constat du recul de la place de l’islam dans

les sociétés musulmanes. Il vise donc à réislamiser ces sociétés en imposant le Coran

comme fondement de la vie sociale et politique. Pour les islamistes, cela passe par

l’application de la charia

 L’affirmation du fondamentalisme musulman comme une force politique autonome.

Celui-ci trouve son origine dans une lecture littérale et rigoriste des textes sacrés, et devient un véritable projet politique et social avec l’association des Frères musulmans créée en Égypte en 1928.

Il se présente comme une réponse à l’occidentalisation et au modernisme qui déstabilisent les sociétés traditionnelles, l’islamisme se diffuse dans les années 1970 et 1980 dans le Moyen-Orient et dans le reste du monde musulman


Il se manifeste de manière spectaculaire en 1979 avec la révolution en Iran qui chasse le Shah et porte au pouvoir les tenants d’un islam radical de l'Ayathollah Khomeny: régime des Mollah; terreur libertés out

Mais les Etats créés après l’indépendance le sont sur le modèle occidental : des Etats laïcs dans lesquels l’islam est une religion ne devant pas interférer dans la vie politique. En Syrie ou en Iran, dès les années 1960, le parti Baas au pouvoir n’hésite pas à réprimer les islamistes.




2-La diffusion de l'islamisme dans le Moyen-Orient et ses liens avec le terrorisme.


Depuis les années 1980, l’islamisme progresse au Proche et au Moyen-Orient : les islamistes ont été au pouvoir en Turquie (2002, AKP) dans la bande de Gaza depuis 2006;

Aussi ds pays ayant connu prtps arabe : Egypte ds un premier tps.

Plusieurs raisons expliquent ces succès :

- des causes externes : le sentiment d’humiliation lié aux défaites face à Israël et lié à la présence occidentale (bases américaines en Arabie-Saoudite) ; Ainsi durant la guerre en Irak en 1991. L'opération “tempête du désert” entraîne une présence renforcée des US en Arabie Saoudite, terre sacrée de l'Islam. Les islamistes radicaux , al quaida, le Hezbollah, le hamas dénoncent ceci.

    • des causes internes : une crise économique et sociale que des régimes,souvent autoritaires et corrompus, n’ont pas réussi à faire reculer. Interventions sociales des islamistes.




L'islamisme va nouer des liens avec T

Dès les années 1990, l’islamisme prend une forme plus radicale : le terrorisme. Des imams lancent des fatwas (décret religieux qui fait obligation aux musulmans) appelant

les musulmans à tuer les Américains et leurs alliés, accusés de piller les richesses des

musulmans, de souiller leurs lieux saints et de tuer des musulmans

 ex: le régime des talibans acceuille des réseaux terroristes

Diffusion du terrorisme par réseau: ex al qaida et ses ramifications, Etat islamiste


Les terroristes islamistes réactivent l’idée de guerre sainte (djihad) contre l’Occident, où ils promettent aux martyres d’accéder directement au paradis. Le recrutement des candidats se fait dans les Etats musulmans mais aussi en Occident ( France, Frères Kouachi).

Les djihadistes s’entraînent dans des camps situés dans des territoires contrôlés par les islamistes

(Yemen) et leur financement est assuré par des Etats ou par des activités illégales (trafic, prise d’otages).


3-Le nouvel interventionnisme occidental depuis 2001


*Depuis le 11-9,le MO passe pour être un foyer du terrorisme islamiste. Les EU mènent une po unilatéraliste.

 Interventionnisme qui attise les tensions.

En octobre 2001, l’ONU autorise une guerre en Afghanistan pour traquer Ben Laden et renverser le régime des talibans (nom donné aux islamistes au pouvoir) qui le protègent.



En 2003, l’ONU refuse une intervention armée en Irak (accusé de détenir des armes de destruction massive, ce qui s’avère faux) : les Etats-Unis mènent une po unilatéraliste.

Ces deux Etats : « Axe du Mal »

L’armée américaine renverse rapidement le régime en place dans ces Etats mais est l’objet d’attentats-suicides perpétrés par des islamistes et ne parvient pas à empêcher des guerres civiles. Ainsi SH est fait prisonnier puis est exécuté en 2006 mais gu civile entre chiites/sunnites.

 L’armée américaine s’est retirée d’Irak fin 2011 et d’Afghanistan fin 2014.


-D'autres pays st au centre de tensions

Iran, menace; psdt de la république islamique d'Iran, Ahmajnejad élu en 2005: accusée de suivre un programme nucléaire; traitement de combustible nucléaire malgré résolution du conseil de sécurité de l'ONU

La Syrie de El A

En 2006 est fondé l'Etat islamique qui se positionne en Syrie et en Irak. Responsables de nombreux attentats comme en 2015 en France, il suscite de nombreuses interventions militaires de la part notamment de la France, des EU




PUISSANCES ET TENSIONS DANS LE MONDE DE LA FIN DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE A NOS JOURS

Un foyer de conflit

Le Proche et le Moyen Orient, un foyer de conflits depuis 1945

Le PO et le MO st des territoires se situant en partie en Asie, en Afrique et aussi en Europe. L’expression « Moyen-Orient »  s’est imposée depuis un siècle sous l’influence des Anglo-Saxons, notamment à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Géographiquement, le Moyen-Orient se définit comme l’ensemble des pays de l’Asie de l’Ouest et du Sud-Ouest, de la Turquie à l’Iran, voire l’Afghanistan, et du Sud du Caucase à la péninsule Arabique, ensemble qui comprend en outre l’Égypte. Le Proche-Orient » désigne traditionnellement les régions de l’Est du bassin méditerranéen, le Liban, la Syrie, la Jordanie , Israël et les territoires palestiniens.

Cette région est divisée au niveau religieux, culturel et représente un enjeu stratégique du fait de la présence de nombreuses ressources. C'est un espace très instable où les conflits, des rapports de force se multiplient depuis l1945. Les acteurs, les raisons sont variés et les impacts ont des csq mondiales.

Problématique:

Quels facteurs font de cette région un foyer de conflits aux nombreuses résonnances?


Plan:

I UNE REGION QUI CUMULE DE NOMBREUX ET FORTS ENJEUX

1-Une position stratégique qui attise les convoitises.


*la position de carrefour de la région.

 Historiquement, le Proche et Moyen-Orient est une zone de passage mettant en contact l’Europe, L'Afrique et l’Asie, suscitant l’intérêt et les appétits des puissances extérieures depuis le XIXe siècle.

+2 espaces maritimes et détroits


*crise de suez révèle l'importance stratégique du PO

Nasser est le leader du panarabisme. Le 26 juillet 56 il nationalise la compagnie du canal de suez/

Buts: construire l'inde éco du 1/3 monde: nationalisme arabe

csq: tensions avec fr et GB

intervention EU/URSS: résolution; affirmation de ces 2 puissance au MO




2-Un espace d'une grande complexité.


*mosaique de peuples: 5

 perses

 turc

 arabe

juif

kurde

*mosaique de religions: +lieux saints( Jérusalem ( conflit israélo-palestinien); Arabie Saoudite, La Mecque et Médine)

-opposition

chiisme : Irak, Iran, Afgha

sunnisme : majoritaire ; Egypte, Arabie Saoudite, Turquie, Liban, syrie

 ( gu Iran/Irak)

-Chrétiens

copte

maronite



Durant leur présence, les Fr et les Brit se st appuyés sur ces minorités. Ainsi la France a séparé le Liban de la Syrie.




3-Une région aux ressources convoitées.


*Depuis la découverte des premiers gisements en Perse en 1908, son contrôle est devenu un enjeu majeur pour les grandes puissances

les + importantes réserves mondiales de pétrole( 60%), gaz (40%)

enjeux de contrôle pour les grdes puissances et d'équilibre des puissances à l'échelle régionale et internationale.

Ds les années 50, les majors US exploitent suite aux accords de Quincy. La décolonisation et l'émergence du tiers monde entraînent rejet des étrangers

puis la création de l'OPEP;&


Des guerres sont révélatrices des enjeux et tensions internationales p268/269


-Koweït/Irak




*pression exercée sur eau: démographie et activités éco

Dans une région aride qui connaît une croissance démographique forte,

l’eau est une ressource essentielle et disputée. Seules les pétromonarchies

(monarchies ayant fondé leur développement économique sur la vente des

hydrocarbures) se paient de luxe d’en produire en dessalant l’eau de mer. La

région est traversée par de grands fleuves comme le Nil, le Tigre ou l’Euphrate ( Irak/Turquie/Syrie)

mais le partage de l’eau entre les usagers et les Etats est source de tensions.

Entre Israël et ses voisins à propos du partage de l’eau du Jourdain.




II UNE HISTOIRE POLITIQUE ET DIPLOMATIQUE COMPLEXE ENTRE RIVALITES REGIONALES ET INTERNATIONALES

1-Un espace sous l'influence des grandes puissances.


a- Un enjeu de la GF: 1948 ( Israel)/1991 2p263


Après gu: fin présence européenne: F se retire du Liban, de la Syrie

La GB de la Palestine

La guerre froide débute ds cette région dés 1947. Les EU et l'Urss vont rechercher des alliances.

- qui avec qui ? Les EU donnent des aides financières à la Turquie, à l'Iran.

Les Etats, malgré la tentation du panarabisme ( mvt po pr réaliser l'unité de tous les Arabes) vont adhérer aux blocs

 URSS ( Egypte, Syrie, Irak),

 EU ( Jordanie, Iran, Koweit, Israël, Arabie Saoudite).

Mais alliances non figées:

Iran ctre Eu en 79

Egypte, Irak vers EU vers 1980


-des traités : Un exemple : pacte de Bagdad ( Irak)en 1955; alliance diplomatique et militaire


-Durant les années de la GF, cette région a été marquée par des conflits.

 Afgha/ L'Urss s'oppose aux moudjahidines ( ctre presence soviet) armés par la CIA par les EU


Ces oppositions ont favorisé la montée de l'islamisme



b-Depuis 91 et la fin de la GF jusqu'en 2001


• La disparition de l’URSS laisse, pour un temps, les Etats-Unis libres d’intervenir au

Proche et au Moyen-Orient. Ils jouent pleinement leur rôle de « gendarmes du monde »

(rôle dans lequel les Etats-Unis interviennent dans toutes les crises internationales afin

de les réguler) ds le cadre d'une politique multilatérale.

La guerre du Golfe (1990-1991) est un bon exemple. En 1990, l’Irak

envahit le Koweït pour s’approprier ses réserves pétrolières et afin de disposer d’une

ouverture plus large sur le Golfe persique. Après deux ultimatums adressés par l’ONU,

l’Irak est attaquée en janvier 1991 par une coalition internationale, dont les trois quarts

des troupes et du matériel proviennent de l’armée américaine. L’opération « Tempête du

désert » s’achève en mars 1991 par une cuisante défaite des troupes irakiennes.









2-Des tensions régionales

Pourquoi ?

*l'instabilité des frontières: issues du découpage colonial


L’instabilité des frontières, issues d’un découpage colonial souvent effectué sans tenir compte les réalités humaines, économiques ou historiques


EX: l’Irak face au Koweit (émirat indépendant en 1961, mais issu du démembrement d’une ancienne province ottomane dont le centre était la ville irakienne de Bassorah).

Gu civile au Liban: Etat fondé par la france ( artificiel)


*fragilité de la notion d'Etat. traditions démo non respectées


 La plupart des Etats demeurent jusqu’à aujourd’hui marqués par l’absence de réelle tradition démocratique.


( originalité : la Turquie ( Mustapha Kemal), seul État ayant échappé à la domination directe des Européens, héritier de l’empire ottoman, s’est lancée dès les années vingt dans une politique volontariste de modernisation et de laïcisation ; longtemps de nature autoritaire, le pouvoir a connu une évolution démocratique mais de nos jours régime présidé par Erdogan ( tentative de coup d'Etat en 2016 : 50000 arrestations, 100000 révocation)



Donc: Printemps arabe en 2011 : soulèvements populaires en Egypte,en Syrie, en Jordanie.

P? revendications éco, sociales mais aussi po


3 cas

Démocratisation Egypte , Moubarak évincé mais troubles . Le président islamiste Morsi renvervé par armée en 2013

Réformes: Jordanie

répression: Syrie, Bachar El Assad : gu ctre opposants.


*Des rivalités entre Etats: lutte d'influence dans la région


 Depuis la décolonisation, les principaux États du Proche et Moyen Orient se livrent une lutte d’influence dans la région, qui peut prendre la forme de nationalismes actifs.

Un exemple :

Irak dominé par SH: arabisme laïc

Iran par Khomeyni (chiisme). Il a renversé le Shah roi pro occidental

gu Irak-Iran 1980-1988

Irak soutenu par puissance occi

Cette guerre met en évidence les tensions liées à la présence de différents familles religieuses, sunnites/chiites.













3-Les conflits autour de la création et de l'existence d'Israël


un conflit régional qui s'internationalise

a-les gu israélo arabes

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale la Shoah fait progresser les revendications sionistes. Mais les Britanniques veulent ménager les Arabes:5p277

-Exodus interdit d'accoster en Palestine

-décident de mettre un terme au mandat et s'en remet à l'ONU.

Le plan de partage est refusé par les Arabes Le 14 mai 1948, Ben Gourion proclame la naissance de l'Etat d'Israel. 6P277. Des guerres vt se succéder.

-Prem guerre israélo-arabe: frontières modifiées, 800000 réfugiés palestiniens vers Gaza, la Cisjordanie et le Liban.

-1967: gu des six jours: Egypte, Syrie, Jordanie 1p278

Israel occupe Gloan+Cisjordanie+bande de Gaza+Sinaï et débute la coloniation. La résolution 242 prévoit la reconnaissance d'IS en échange de l'évacuation des territoires occupés

-1973 gu du Kippour, Egypte Syrie mais échec

Les pays arabes de l'OPEP décident d'augmenter les prix du pétrole en échange des territoires occupés.

3p279

A la f in des années 70 des espoirs de paix s font ressentir.

Contexte: Division entre pays arabes, fin du panarabisme

-1978: Is et Egypte signent accords de camp David qui doit servir au traité de paix de 1979. Egypte est accusé de tahison par pays arabes. 3P285 Elle st exclue de la ligue arabe :

Sadate est assassiné.

Les espoirs de paix s'effacent avec reprise des tensions.nEn 1982, nouvelle guerre au Liban menée par Is , opération “paix en Galilée”


b-conflit israélo/palestinien

A partir des années 1970, les guerres se recentrent sur une opposition entre Israéliens

et Palestiniens. Les défaites des pays arabes contre Israël encouragent le développement

d’un nationalisme palestinien, incarné par l’Organisation de Libération de la Palestine et

son chef Yasser Arafat. Ils exigent le retour des réfugiés, la libération des territoires

occupés (En 1967, la conquête de la Cisjordanie et de Gaza fait que 1,5M Palestiniens st ss la domination de l 'Etat hébreux) , l’unité de la Palestine et refusent de reconnaître Israël.

 L’OLP pratique la guérilla et le terrorisme ( Jo de Münich en 1972) . La

présence des réfugiés palestiniens en Jordanie, au Liban participe à la déstabilisation de la

région : en 1970, la Jordanie chasse les combattants de l’OLP (« septembre noir ») en

faisant des milliers de morts.

 En 1975, au Liban, les milices chrétiennes affrontent les combattants de l’OLP, ce qui déclenche une guerre civile de quinze ans dans ce pays. En

1987, éclate la première intifada : c’est un soulèvement des Palestiniens de la bande de

Gaza et de la Cisjordanie contre l’armée israélienne. Au début des années 1990, les

relations entre Israël et l’OLP se détendent . Arafat n'a plus le soutient de l'URSS, charte de l'OLP caduque.En 1993, les accords d’Oslo sont signésentre Yasser Arafat et Yitzhak Rabin, le premier ministre israélien : ils prévoient la miseen place d’une Autorité palestinienne (qui n’a pas le statut d’Etat) possédant des pouvoirs en matière d’éducation, de santé et de police sur la bande de Gaza et une partiede la Cisjordanie. Mais depuis le milieu des années 1990, le processus de paix est

bloqué par la montée des tensions dans les deux camps :

- du côté israélien, Yitzhak Rabin est assassiné par un fanatique juif en 1995 et la droite israélienne est revenue au pouvoir en 1996 (elle n’est pas favorable au dialogue avec les Palestiniens, poursuit la colonisation et a construit une« barrière de séparation »

- du côté palestinien, une seconde intifada a éclaté en 2002, des attentats suicides sont perpétrés par des Palestiniens radicaux et la bande de Gaza est tenue depuis 2006 par le Hamas (mouvement islamiste fondé en 1987).Elle s'explique par fondation de colonies juives, conditions de vie ds camps de réfugiés et chomage. Le Hamas, le Hezbollah engagent la lutte armée mais st rivaux


En 2006, IS intervient au Liban afin de réduire le Hez. Et en 2009 afin de faire cesser les tirs de roquettes.


 L’hostilité des opinions publiques des États de la région à la normalisation des relations avec Israël nuit à aux espoirs de paix. Il en est de même de la permanence du soutien américain à l’État hébreu, en dépit de divergences parfois notables . Ainsi en 2011, la demande à l'ONU de reconnaissance de l'Etat palestinien a suscité des protestations d'IS et des EU. 5p281

2012: etat observateur: majorité à l'ONU, EU et Israel contre.

Reconnu pr 136 Etats sur 193

De nos jour, situation toujours problématique. Trump a proposé un plan de paix mais rejeté par Palestiniens.







III LA MONTEE DE L'ISLAM POLITIQUE

1-Naissance et émergence de l'islamisme politique

Islamisme: L’islamisme est une idéologie qui part du constat du recul de la place de l’islam dans

les sociétés musulmanes. Il vise donc à réislamiser ces sociétés en imposant le Coran

comme fondement de la vie sociale et politique. Pour les islamistes, cela passe par

l’application de la charia

 L’affirmation du fondamentalisme musulman comme une force politique autonome.

Celui-ci trouve son origine dans une lecture littérale et rigoriste des textes sacrés, et devient un véritable projet politique et social avec l’association des Frères musulmans créée en Égypte en 1928.

Il se présente comme une réponse à l’occidentalisation et au modernisme qui déstabilisent les sociétés traditionnelles, l’islamisme se diffuse dans les années 1970 et 1980 dans le Moyen-Orient et dans le reste du monde musulman


Il se manifeste de manière spectaculaire en 1979 avec la révolution en Iran qui chasse le Shah et porte au pouvoir les tenants d’un islam radical de l'Ayathollah Khomeny: régime des Mollah; terreur libertés out

Mais les Etats créés après l’indépendance le sont sur le modèle occidental : des Etats laïcs dans lesquels l’islam est une religion ne devant pas interférer dans la vie politique. En Syrie ou en Iran, dès les années 1960, le parti Baas au pouvoir n’hésite pas à réprimer les islamistes.




2-La diffusion de l'islamisme dans le Moyen-Orient et ses liens avec le terrorisme.


Depuis les années 1980, l’islamisme progresse au Proche et au Moyen-Orient : les islamistes ont été au pouvoir en Turquie (2002, AKP) dans la bande de Gaza depuis 2006;

Aussi ds pays ayant connu prtps arabe : Egypte ds un premier tps.

Plusieurs raisons expliquent ces succès :

- des causes externes : le sentiment d’humiliation lié aux défaites face à Israël et lié à la présence occidentale (bases américaines en Arabie-Saoudite) ; Ainsi durant la guerre en Irak en 1991. L'opération “tempête du désert” entraîne une présence renforcée des US en Arabie Saoudite, terre sacrée de l'Islam. Les islamistes radicaux , al quaida, le Hezbollah, le hamas dénoncent ceci.

    • des causes internes : une crise économique et sociale que des régimes,souvent autoritaires et corrompus, n’ont pas réussi à faire reculer. Interventions sociales des islamistes.




L'islamisme va nouer des liens avec T

Dès les années 1990, l’islamisme prend une forme plus radicale : le terrorisme. Des imams lancent des fatwas (décret religieux qui fait obligation aux musulmans) appelant

les musulmans à tuer les Américains et leurs alliés, accusés de piller les richesses des

musulmans, de souiller leurs lieux saints et de tuer des musulmans

 ex: le régime des talibans acceuille des réseaux terroristes

Diffusion du terrorisme par réseau: ex al qaida et ses ramifications, Etat islamiste


Les terroristes islamistes réactivent l’idée de guerre sainte (djihad) contre l’Occident, où ils promettent aux martyres d’accéder directement au paradis. Le recrutement des candidats se fait dans les Etats musulmans mais aussi en Occident ( France, Frères Kouachi).

Les djihadistes s’entraînent dans des camps situés dans des territoires contrôlés par les islamistes

(Yemen) et leur financement est assuré par des Etats ou par des activités illégales (trafic, prise d’otages).


3-Le nouvel interventionnisme occidental depuis 2001


*Depuis le 11-9,le MO passe pour être un foyer du terrorisme islamiste. Les EU mènent une po unilatéraliste.

 Interventionnisme qui attise les tensions.

En octobre 2001, l’ONU autorise une guerre en Afghanistan pour traquer Ben Laden et renverser le régime des talibans (nom donné aux islamistes au pouvoir) qui le protègent.



En 2003, l’ONU refuse une intervention armée en Irak (accusé de détenir des armes de destruction massive, ce qui s’avère faux) : les Etats-Unis mènent une po unilatéraliste.

Ces deux Etats : « Axe du Mal »

L’armée américaine renverse rapidement le régime en place dans ces Etats mais est l’objet d’attentats-suicides perpétrés par des islamistes et ne parvient pas à empêcher des guerres civiles. Ainsi SH est fait prisonnier puis est exécuté en 2006 mais gu civile entre chiites/sunnites.

 L’armée américaine s’est retirée d’Irak fin 2011 et d’Afghanistan fin 2014.


-D'autres pays st au centre de tensions

Iran, menace; psdt de la république islamique d'Iran, Ahmajnejad élu en 2005: accusée de suivre un programme nucléaire; traitement de combustible nucléaire malgré résolution du conseil de sécurité de l'ONU

La Syrie de El A

En 2006 est fondé l'Etat islamique qui se positionne en Syrie et en Irak. Responsables de nombreux attentats comme en 2015 en France, il suscite de nombreuses interventions militaires de la part notamment de la France, des EU





















loading...